Education

L’éducation

Si nous observons autour de nous, nous remarquons qu’il existe des lacunes relationnelles chez bon nombre de musulman (le non-respect de l’enfant, la dissimulation des sentiments, le manque de communication, le non-respect à l’égard des parents et des éducateurs en général), faute à l’ignorance, sans doute. C’est pourquoi, en qualité de parents, de frères et de sœurs aînés mais aussi d’éducateurs, nous porterons un message : instruisons-nous, imprégnons-nous correctement des hautes moralités et vertus de notre culte et transmettons notre savoir à nos enfants, nos petits frères et sœurs et nos élèves. Faisons en sorte qu’il y ait communication, respect, ouverture entre nous, qu’il y ait une vraie transmission des savoirs, et qu’il y ait aussi du respect, et de la gratitude envers nos aînés, qui sont nos parents, nos éducateurs, ce sera là un signe d’un établissement de bonnes relations éducationnelles dans notre société en générale et de notre communauté en particulier.

L’association El hikma propose des cours en tous genres et pour tout public. Nous proposons déjà des cours d’alphabétisation pour les femmes, des cours d’arabe pour enfants et adultes, des cours de soutien scolaire et de remédiation scolaire.

Par ailleurs, nous souhaiterions également dispenser des cours de couture, de cuisine, des cours théoriques pour le permis de conduire, des cours de secourisme, etc. La liste est longue et tout ceci n’est permis que grâce à un exceptionnel concours de circonstance qui fait que nous avons un bâtiment extraordinaire au niveau de l’espace ainsi que grâce aux compétences des membres de l’ASBL qui souhaitent partager bénévolement leur expérience pour le bien commun, ce qui permet de dispenser une multitude de cours, où chacun s’y retrouve.

Chaque personne ayant grandi dans le quartier Saint-Antoine et ayant réussi dans la vie connaît la difficulté qu’éprouvent ses voisins. Et c’est dans une philosophie d’entraide qu’ils sont motivés à aider l’autre dans sa réussite professionnelle ou sociale.

Quand on sait que certaines personnes, hommes et femmes du quartier, ont encore du mal à comprendre le français, on s’interroge! Il existe, certes, des lieux pour apprendre le Français mais la population, surtout d’origine étrangère, vit repliée sur elle-même, en communauté coupée de l’extérieur ; dans la majorité des cas, ils ne font pas le pas d’aller s’instruire dans ces écoles. Par contre, depuis que le Centre ELHIKMA propose de tels cours, les parents ont moins peur d’aller eux aussi suivre ces cours et font l’effort, du fait de notre proximité dans le quartier ajouté à cela que leurs enfants y étudient déjà, de se déplacer.

Le pôle éducatif, ainsi dit dans le jargon de l’association, est un des points primordiaux de notre centre car nous savons très bien qu’en créant des écoles on ferme des prisons et que l’éducation est le seul remède aux fléaux des temps moderne. Comme l’a si bien dit Nelson Mandela « l’éducation est l’arme la plus puissante que vous puissiez utiliser pour changer le monde ».

Nous voulons assister les jeunes durant l’année et ainsi éviter le décrochage scolaire qui est souvent synonyme de début de délinquance. Nous voulons utiliser notre parcours comme exemple pour ces jeunes et leurs montrer que nous sommes tous issus de ce même quartier et que nous avons pu réussir alors pourquoi pas eux ? Nous souhaitons susciter en nos jeunes l’envie d’apprendre car ce n’est que par leur motivation qu’ils pourront s’instruire, s’éduquer et aspirer à un avenir meilleur.

De plus, en proposant d’autres activités en parallèle tels que le sport, le scoutisme, les loisirs et les sorties culturelles ou de loisir. Le jeune aura le reflex de venir au Centre ELHIKMA où il pourra être aidé à tout moment pour préparer un examen ou une interrogation. Comme cela est le cas actuellement. Ce qui entraîne moins de décrochage scolaire et plus de réussite à l’école.